Peut-on ramoner sa cheminée soi-même ?

Selon la loi, le ramonage est une obligation. C’est une mesure préventive qui permet d’optimiser le fonctionnement d’une cheminée. Peut-on ramoner sa cheminée soi-même ? La réponse ici.

Les points à retenir sur le ramonage

Cette opération se définit comme le nettoyage des conduits d’évacuation de la fumée d’une cheminée. Elle est nécessaire pour enlever la suie, les débris et dépôts (insectes morts, branches, feuilles…) pouvant boucher les tuyaux. Ce procédé est aussi réalisé pour faciliter la circulation de l’air, ce qui améliore la combustion du feu. Mais encore, le ramonage est aussi effectué pour réduire le taux de monoxyde de carbone émis dans l’air et pour prévenir les risques d’asphyxie. En effet, la combustion dégage une quantité importante de CO2. Or, une inhalation trop importante de monoxyde de carbone peut causer des évanouissements et peut même conduire à la mort. Par ailleurs, la loi impose de ramoner les cheminées une ou deux fois par an par un professionnel comme l’entreprise AC2L, située à Beynes. Le coût d’un ramonage varie de 30 à 130 Euros. Un manquement au ramonage annuel est passible d’une amende pouvant s’élever à 450 Euros. À l’issue de cette intervention, un certificat de ramonage doit obligatoirement être transmis au propriétaire de la maison. Ce document contient différentes informations dont les anomalies constatées lors du ramonage et les observations du ramoneur. Si vous souhaitez ramoner votre cheminée vous-même, il existe quelques techniques et astuces que vous pourriez essayer.

Ce qu’il faut faire avant de ramoner la cheminée

Avant de procéder au ramonage, prenez une lampe torche et inspectez minutieusement l’intérieur du conduit de votre cheminée. Vérifiez qu’aucun animal (écureuil, oiseau, etc.) n’a élu domicile dedans. Ensuite, prenez les dimensions du conduit. Pour ce faire, vous pouvez grimper sur votre toit et prendre les mesures depuis l’extérieur. Évaluez la taille, la forme et la hauteur du conduit. Une fois terminé, vous devriez acheter quelques outils :

Le hérisson, aussi appelé brosse pour cheminée. Cet accessoire peut être en métal ou en plastique ;

Un tube d’extension pour le hérisson. Une sorte de rallonge qui vous permettra de nettoyer toute la longueur du conduit de votre cheminée ;

Une échelle pour atteindre le toit, si vous prévoyez de ramoner votre cheminée à partir de l’embouchure extérieure ;

Une toile de protection pour couvrir les meubles;

Une brosse métallique pour nettoyer le volet à l’intérieur du foyer ;

Un balai et une pelle pour ramasser la poussière après le nettoyage ;

Un masque et des lunettes pour vous protéger de la suie et de la poussière ;

Des gants de travail pour protéger vos mains.

N’oubliez pas non plus de porter des vêtements que vous ne craignez pas d’être salis par la suie. Couvrez également vos cheveux avec un bandana ou avec un foulard.

Les étapes du ramonage

Le ramonage d’une cheminée en fonte se déroule généralement en 6 étapes :

Grattez le créosote qui s’est accumulé sur le conduit via un couteau ;

Installez une toile de protection autour de votre cheminée ;

Montez sur le toit et curez votre cheminée avec le hérisson de haut en bas ;

Descendez puis nettoyez les parties encrassées à l’aide de la brosse métallique ;

Jetez la suie, les cendres et le dépôt de créosote à la poubelle ;

Enlevez les saletés qui se sont déposées sur la toile de protection.

Quelques précautions

Voici quelques règles à respecter si vous prévoyez de ramoner votre cheminée vous-même :

Si vous êtes vertigineux ou que vous êtes sujet à une quelconque maladie respiratoire (asthme), mieux vaut faire appel à un ramoneur professionnel ;

Évitez de ramoner votre cheminée depuis l’extérieur si les conditions météorologiques ne le permettent pas (pluie, vent fort…) ;

Lorsque vous ramonez votre cheminée, veillez à bannir toute utilisation d’une flamme aux alentours de votre cheminée ;

Ne respirez pas la suie ou le créosote durant le ramonage ;

Une fois le ramonage terminé, lavez-vous correctement les mains, les ongles, le visage et les narines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *