Peindre un mur : avec un pinceau ou un rouleau ?

Est-ce que vous souhaitez vous lancer dans un projet de rénovation ? Voulez-vous repeindre vos murs intérieurs, mais vous ne savez pas quel outil choisir ? Vous pouvez opter pour un rouleau ou un pinceau. Mais vous devez avant tout comprendre leurs différences.

Pinceau ou rouleau : quelle est la différence ?

Le rouleau

En général, le rouleau est l’outil le plus adapté et le plus pratique en termes de peinture. Il est surtout utilisé pour peindre une grande surface, comme les plafonds ou les murs par exemple. En effet, il permet de couvrir de grands pans. De plus, il y a plusieurs sortes de modèles qui sont conformes aux encadrements de portes ou aux plinthes. Effectivement, ces endroits sont constitués de surfaces qu’il faut couvrir de façon très précise.

Le choix du type se fait en fonction de ses poils. En effet, ces derniers doivent  être adaptés au revêtement déjà existant. Par exemple, celui doté de poils courts est le plus utilisé pour  les surfaces lisses. En revanche, le rouleau à poils longs est idéal pour les surfaces accrocheuses.

Le pinceau

Les pinceaux sont généralement utilisés pour teinter des petites surfaces. En effet, peindre un petit espace exige un maximum de précision, notamment meubles, bordures, encadrements, etc. Mais il y a également de nombreux facteurs qu’il faut  prendre en compte avant de faire le choix du type de pinceau. Évidemment, il y a des modèles plats comme des ronds, mais leur utilisation dépend principalement de la peinture et du support.

Comment choisir le bon rouleau ou pinceau ?

Choix du rouleau

Le choix du rouleau dépend généralement de quelques éléments essentiels  comme le type de support : s’agit-il d’un mur, d’une façade, d’un plafond, d’un sol, d’une boiserie, etc.

Un rouleau anti-goutte est nécessaire s’il s’agit de peindre un plafond. Pour les crépis de façade, il est conseillé d’opter pour un rouleau à poils longs.

Mais le choix du rouleau dépend également du type de peinture appliquée : vernis, colle, glycéro, acrylique, crépi, etc. Si vous utilisez des peintures satinées ou mates, il est recommandé de choisir un rouleau en mousse. En ce qui concerne les peintures brillantes, celui en fibre est le plus adapté, car ce dernier ne laisse pas beaucoup de traces. Pour les laques et les vernis, il est est conseillé d’utiliser des rouleaux à poils demi-longs.

Choix du pinceau

Le choix d’un pinceau se fait généralement en fonction de la surface sur laquelle vous voulez peindre. Si celle-ci est très grande, dans ce cas, il est conseillé d’utiliser des pinceaux à poils longs. En effet, ces derniers peuvent facilement absorber une très grande quantité de peinture. Ils peuvent également être sous différentes formes, notamment plats et rectangulaires.

Les pinceaux ronds quant à eux, serviront à réaliser des travaux sur des petites surfaces qui nécessitent de grandes précisions (les fenêtres, les angles, les moulures, etc.).

Rouleau ou pinceau : quelques petits conseils durant l’utilisation

En général, les rouleaux et les pinceaux ont toujours tendance à perdre facilement leurs poils ou leurs fibres. Pour éviter cette situation, il faut :

  • Frotter le rouleau ou le pinceau avec la main, pour que les fibres ou les poils qui ne tiennent plus correctement tombent ;
  • Laisser le pinceau ou le rouleau tremper dans de l’eau durant quelques heures. Cela permettra de gonfler les fibres pour qu’ils puissent tenir plus longtemps. Mais il faut également l’essuyer avant de peindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *